RH Hôtellerie Restauration

Les Ressources Humaines dans le secteur du CHR


Salaire en CHR – 2016

grille conventionnelle CHR

Comment appliquer la revalorisation du salaire minimum légal au 1er janvier 2016 dans notre secteur d’activité le CHR?

 

Pour rappel : le Smic détermine le montant du salaire minimum légal en France. Il a été revalorisé de 0,8% le 1er janvier 2015 en se limitant à l’application des mécanismes légaux. Le montant du Smic pour 2016 a été annoncé officiellement le 14 décembre  devant la Commission nationale de la négociation collective (CNNC).
Pour l’année 2016, le Smic ne connaîtra pas  de coup de pouce en dehors de la hausse réglementaire de 0,55%. Le  Smic horaire brut est donc  passé de 9,61 à 9,67 euros de l’heure, au 1er janvier.
La nouvelle grille conventionnelle CHR applicable depuis le 1er janvier 2016 devrait être la suivante :

 

Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V
Échelon 1 9.67 9.86 10.43 10.95 12.95
Échelon 2 9.67 10.02 10.49 11.12 15.05
Échelon 3 9.72 10.40 10.79  —– 20.63

En effet,  l’avenant n° 20 signé par les partenaires sociaux le 29 septembre 2014 parue au journal officiel le 25 mars 2015 rend applicable cette grille conventionnelle pour l’ensemble des entreprises dont le  secteur d’activité et couvert par l’un des codes NAF suivants : .55.10Z, 56.10A, 56.10B, 56.30Zp, 56.21Z, 93.11Z (bowlings) et pour les entreprises relevant du champ d’application de la convention collective nationale des hôtels, cafés et restaurants en date du 30 avril 1997.

Le niveau I échelon 1 et le niveau I échelon 2 étant au regard de cette grille conventionnelle respectivement de 9.63€ et 9.66€, il est entendu que ces deux niveaux sont à compter du 1er janvier 2016 réévalués pour atteindre à minima le salaire minimum légal soit 9.67€.

Les salariés devront attendre une nouvelle négociation salariale entre les partenaires sociaux pour espérer maintenir le différentiel entre le salaire minimum légal et le salaire minimum applicable dans les entreprises de  notre secteur.

 

 

Marie Morcel.

Comments are closed.