RH Hôtellerie Restauration

Les Ressources Humaines dans le secteur du CHR


Niveau échelon en hôtellerie restauration : comment ça marche?

les emplois en CHR

Je reçois très régulièrement des questions sur notre site resoemploi.fr pour connaitre la cohérence du poste occupé par un salarié et l’évaluation de son  niveau échelon.

Voici ci-dessous quelques explications.

Niveau échelon en hôtellerie restauration : comment ça marche ?

La convention collective des hôtels cafés restaurants (hcr), numéro de brochure n° 3292, IDCC 1979 dans son annexe n°1 intitulé grille de classification nous donne une définition générale de chaque niveau sachant qu’il y en a 5 au total.

Pour chaqu’un de ces niveaux sont  définis les compétences, le contenu de l’activité, l’autonomie demandée et le niveau de responsabilités attendues.

C’est en fonction de ces différents points que le salarié pourra évaluer la cohérence  de son poste occupé avec le niveau échelon notifié sur son contrat de travail et bulletin de salaire.

Attention l’article n°34 de cette même convention précise bien qu’il s’agit d’adapter cette classification aux postes de l’entreprise.

Ci dessous la grille de classification :

Grille de classification issue de la CCN- 1979 -annexe n°1
Niveau /Echelon Contenu de l’activité Autonomie Responsabilité Compétences (expériences et/ou formation requise)
Niveau I –employé Les emplois du niveau I n’exigent pas une formation au-delà de la scolarité obligatoire. Ils nécessitent d’acquérir par formation professionnelle interne et/ou expérience les connaissances correspondant à la bonne exécution des tâches qui sont confiées au salarié.
Échelon 1 Tâches d’exécution simples et  répétitives. Contrôle permanent. Conformité aux consignes et instructions données. Connaissances élémentaires permettant l’adaptation aux conditions générale du travail.
Échelon 2 Tâches d’exécution simples mais variées. Emploi de matériel professionnel Contrôle direct régulier. Conformité aux consignes et instructions données. Scolarité obligatoire et formation sur le tasEmploi correspondant à un CQP
Échelon 3 Tâches plus variées nécessitant l’emploi de matériel professionnel avec instructions orales ou écrites.Exécution avec habilité dextérité et célérité. Faire face à des opérations courantes sans recours systématique à une assistance hiérarchique ou autre. Conformité aux consignes et instructions données. Première expérience professionnelle contrôlée
Niveau II –employé Les emplois du niveau II  exigent normalement un niveau de formation équivalant au CAP ou BEP. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire soit par formation professionnelle interne équivalente soit par une expérience professionnelle confirmée.
Échelon 1 Taches caractérisées par leur variété de faible complexité avec mode opératoire oral ou écrit Contrôle permanent. Conformité aux consignes et instructions données. CAP ou équivalent par expériencePas de nécessite de formation sur le tas dans l’entreprise
Échelon 2 Taches caractérisées par leur variété et leur  complexité en application de modes opératoires indiqués ou connus Décider, le plus souvent de certaines adaptations dans le cadre d’instructions de travail précises indiquant les actions à accomplir, les méthodes à utiliser et les moyens disponibles. Responsabilité de prendre des initiatives attendues et les réaliser. CAP ou 1ère expérience en entreprise. BET ou équivalent.
Échelon 3 Idem que ci-dessus avec application de modes opératoires connus, complexes. Nécessité de décider de certaines adaptations dans le cadre d’instructions de travail précises, indiquant les actions à accomplir, les méthodes à utiliser  et les moyens techniques disponibles. Comme ci-dessus mais les responsabilités à l’égard des moyens et du produit sont plus importantes. BEP ou équivalent accompagné d’une expérience prolongée et confirmée (environ 2 ans).
Niveau III- employé Emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent au BTH. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire soit par formation professionnelle interne équivalente soit par une expérience professionnelle confirmée et réussie.
Échelon 1 Activité variée, complexe et qualifiée dans une famille de tâches homogènes Un pouvoir de décision concernant les modes opératoires, les moyens et les méthodes à utiliser Responsabilité des décisions relatives aux modes opératoires, les  moyens ou les méthodes à utiliser. Même niveau de compétence qu’au niveau II/3 mais outre des stages professionnelles (d’apprentissage ou de scolarité) une expérience confirmée et contrôlée d’environ 2 ans dans un emploi de niveau II/3
Échelon 2 De même que ci-dessus mais elle englobe plusieurs familles différentes de tâches homogènes. Pouvoir de décision concernant les modes opératoires,  les moyens et les méthodes à utiliser Responsabilité des décisions relatives aux modes opératoires, les  moyens ou les méthodes à utiliser. Même niveau de compétence qu’au niveau III/1, mais une expérience contrôlée  d’environ 2 ans dans un emploi de de niveau III/1
Échelon 3 De même que ci-dessus, mais l’activité est hautement qualifiée et englobe plusieurs familles différentes de tâches homogènes. Des pouvoirs de décision comme ci dessus et concernant en outre les programmes et l’organisation du travail y compris celui des collaborateurs. Comme ci-dessus, exercice possible des responsabilités à l’égard des travaux exécutés par ses collaborateurs. Même niveau de compétence que ci-dessus, mais avec des compétences dans d’autres domaines tels que la gestion et le commandement.
Niveau IV-Maîtrise Emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent au BTS ou au bac. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire soit par formation professionnelle interne équivalente soit  une expérience professionnelle confirmée et réussie.
Échelon 1 Choix entre un nombre limité de modes d’exécution et succession d’opérations.Emploi de produit ou de moyens et méthodes ou de vente de services nombreux et complexes. Contrôle discontinu de l’activité mais rendre compte dès la décision prise. Le titulaire participe à une partie de ces activités. Emplois exigeant en outre des connaissances définies et vérifiées en matière d’hygiène, de sécurité et de législation sociale.
Échelon 2 Choix entre un nombre limité de modes d’exécution et succession d’opération.Emploi de produit ou de moyens et méthodes ou de vente de services nombreux et complexes. Contrôle discontinu de son activité mais obligation d’en rendre compte régulièrement à  des périodes non déterminées. Le titulaire participe à une partie de ces activités de gestion. Même niveau que ci-dessus mais une expérience contrôlée et confirmée d’environ 2 ans au niveau IV/1
Niveau V : statut de cadre Emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent au bac+3. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire et expérience contrôlée et confirmée dans la filière d’activité du poste considéré ; soit  par une expérience confirmée et réussie complétant une qualification initiale au moins équivalente à celle du personnel encadré.
Échelon 1 Peut participer à la prévision et à l’élaboration du programme : de toute façon, il en assure la réalisation, le suivi et le contrôle des résultats. A pouvoir de choix et de décision pour tout ce qui concerne la réalisation, le suivi et le contrôle des programmes qui ont été décidés par un agent supérieur. Conformité et efficacité de la réalisation des programmes décidés par l’échelon supérieur.Participation à l’élaboration de ces programmes. Éventuellement encadrement d’agents de niveaux moins élevés.
Échelon 2 De même que ci-dessus mais a en outre la charge de proposer les moyens de mise en oeuvre et après décision d’un échelon supérieur de prendre les mesures d’application. A partir des programmes décidés et des moyens de mise en œuvre adoptés par un agent de niveau supérieur, a un pouvoir de choix et de décision comme ci-dessus englobant en outre les mesures d’applications à prendre. De même que ci- dessus et en outre bon usage des moyens mis en oeuvre et opportunité des mesures d’application prises.
Échelon 3 Prend l’initiative des travaux d’élaboration des programmes, coordonne ces travaux, décide de programmes définitifs contrôle ou fait contrôler l’application de ceux-ci et en gère les écarts A partir de directives et d’orientations générales qu’il reçoit habituellement de la direction de l’établissement ou de l’entreprise, a le pouvoir de susciter la participation de certains collaborateurs de décider des programmes définitifs, de décider des contrôles de réalisation et des mesures correctives à adopter. Conformité, efficacité et opportunité des programmes décidés ; Efficacité de la participation obtenue de ses collaborateurs à l’élaboration des programmes.

Pour rendre compréhensible tout cela, ci dessous une grille de classification pour le  service de la salle et ses métiers afin de guider les entreprises et les salariés. Cette grille fait également référence à la convention collective. (cliquer sur la grille pour l’agrandir)

Grille de classification en salle pour les HCR

Grille de classification en salle pour les HCR

 

 

 

 

 

 

 

Marie Morcel

Comments are closed.