RH Hôtellerie Restauration

Les Ressources Humaines dans le secteur du CHR


La nouvelle grille de salaire en CHR du 29 septembre 2014

grille de salaire hcr 2015

Communiqué de presse du GNI (Groupement National des Indépendants)

un nouvel avenant est à la signature validant une nouvelle grille de salaire

un nouvel avenant est à la signature validant une nouvelle grille de salaire

 

Lors de la commission mixte paritaire du 29 septembre 2014, les partenaires sociaux ont présenté à la signature deux nouveaux avenants à la Convention Collective National des hôtels, cafés et restaurants.
Le premier avenant (n°19 à la CCN) permet d’aménager le temps de travail sur une période supérieure à la semaine. Ce texte autorise les entreprises connaissant des variations d’activité à moduler la durée du travail et à compenser les périodes de forte activité par celles moins fortes. Ce texte est d’application immédiate pour les  entreprises du GNI* adhérentes à la Fagiht, la Cpih ou le Synhorcat.
Le deuxième avenant (n°20 à la CCN) organise une nouvelle grille de salaire dans le secteur et reprend des principes fondamentaux pour le GNI : pas de ‘smicard’ (minimum de rémunération au moins supérieur de 1% au smic) et des écarts entre les niveaux et les échelons favorisant la progression de salaires des employés. Ce texte sera applicable au 1er novembre 2014, sans même attendre son extension : une première
pour le secteur !
Enfin, cette réunion a été l’occasion de la prise de deux rendez-vous pour poursuivre les négociations notamment sur le pacte de responsabilité, le travail à temps partiel ou sur les régimes de prévoyance et de santé.
Malgré la crise, les difficultés rencontrées par les entreprises, la responsabilité des partenaires sociaux est de poursuivre le dialogue social afin de rendre attractif le secteur d’activité. Il faut continuer d’améliorer le statut de nos salariés tout en le rendant compatible avec les contraintes de l’entreprise. Savoir accueillir un collaborateur, pouvoir lui proposer une évolution de carrière et une rémunération motivante est  indispensable pour nos entreprises patrimoniales et indépendantes. Savoir faire varier la durée du travail selon les variations d’activité de l’entreprise est tout aussi primordial. C’est tout l’enjeu du dialogue social. Il est de notre devoir au GNI d’y contribuer dans l’intérêt de nos professionnels.

Marie MORCEL.

Comments are closed.