RH Hôtellerie Restauration

Les Ressources Humaines dans le secteur du CHR


Une réforme fiscale, pourquoi pas?

La réforme de la fiscalité ne fait pas toujours l’unanimité.

Les gouvernements successifs en parlent les techniciens freinent .Remise à plat de la fiscalité : les principaux points qui font débat

C’est parti! Le groupe de travail chargé par le Premier ministre de remettre à plat la fiscalité des ménages a commencé, depuis le début du mois, à plancher sur la grande réforme fiscale annoncée par Jean-Marc Ayrault à la fin de l’année dernière.
Objectif de Bercy: la mise en place « à prélèvements constants » d’un système « plus simple, plus lisible et plus juste ». Premier axe de réforme: le prélèvement de l’impôt à la source (sur les salaires, par exemple), système qui évite le décalage d’un an entre la perception du revenu et le paiement de l’impôt.
Selon les informations du quotidien Les Echos, les fonctionnaires de Bercy sont plutôt réticents car il y aurait une importante perte de recettes fiscales l’année de la mise en place, mais le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, serait très décidé à faire passer cette réforme…
Autre chantier envisagé: le rapprochement du RSA activité et de la prime pour l’emploi dont bénéficient les personnes ayant de faibles revenus d’activité (elles reçoivent un crédit d’impôt du Fisc). Enfin, la question de la déductibilité de la CSG du revenu imposable pourrait être revue dans un sens plus restrictif.
En revanche, pour l’instant, il n’est plus envisagé de fusionner l’impôt sur le revenu et la CSG comme cela avait été longtemps évoqué. Quant à la fiscalité de l’assurance-vie, le Président de la République s’est engagé à ne plus y toucher jusqu’à la fin de son quinquennat. Idem pour les droits de succession.

Source: juritravail.

D’autres articles sur www.resoemploi.fr

 le prélèvement à la source, une première piste de  la réforme fiscale


le prélèvement à la source, une première piste de la réforme fiscale

 

Enhanced by Zemanta

Comments are closed.