RH Hôtellerie Restauration

Les Ressources Humaines dans le secteur du CHR


En ces temps de grippe que faire en cas d’absence d’un salarié?

Que faire en cas d’arrêt maladie du salarié?

maladie

Quelques conseils à suivre : Pour savoir comment réagir face à cet événement imprévu et  gérer l’arrêt maladie du salarié.

 1. Veiller à recevoir un justificatif

Votre salarié vous a prévenu de son absente. Mais cette information ne suffit pas. Il doit vous fournir un justificatif d’absence, qui prend la forme d’un certificat d’arrêt de travail établi par un médecin et qui précise le nombre de jours d’arrêt de travail prescrits.

Attention :  le justificatif en cas d’hospitalisation n’est pas le même. Vous ne pouvez donc pas demander au salarié de vous envoyer un arrêt de travail s’il est hospitalisé.

Si le salarié ne vous communique aucun document justificatif, adressez-lui un courrier lui demandant de justifier son absence.

Si le salarié ne justifie pas son absence, ou tarde à la justifier, vous pouvez envisager de le sanctionner. Attention cette démarche peut être délicate.

Aussi, si vous avez un doute sur l’éventualité d’un usage abusif de l’arrêt maladie sachez que le Code du travail autorise l’employeur à exercer un contrôle en faisant procéder à une contre-visite médicale.

2. Envoyer une attestation de salaire à la sécurité sociale

Une fois l’arrêt de travail en votre possession, vous devez réaliser certaines formalités, et envoyer une attestation de salaire à l’Assurance maladie. C’est sur la base des éléments que vous fournissez que la caisse va déterminer si le salarié rempli les conditions pour être indemnisé durant sa maladie.

Vous pouvez réaliser cette démarche en envoyant à l’Assurance maladie le cerfa n°11135*03.

Notez que vous devez vous aussi verser une rémunération au salarié en arrêt maladie si votre salarié a au moins un an d’ancienneté. Cette rémunération doit correspondre, pendant les 30 premiers jours d’arrêt de travail, à 90 % de la rémunération brute qu’il aurait perçue s’il avait travaillé,et pendant les 30 jours d’arrêt suivants, les 2/3 (66,66 %) de cette même rémunération, déduction faite des IJSS perçues.

3. Penser au remplacement du salarié absent

Si votre salarié s’absente pour une courte durée, il n’est peut-être pas nécessaire de pourvoir à son remplacement. Vous pouvez, en attendant son retour, confier les tâches qui doivent être indispensablement réalisées entre les autres salariés.

Toutefois, si le salarié s’absente plus longtemps, ou que le poste occupé par le salarié malade ne peut rester vacant même quelques jours, vous pouvez faire appel au groupement d’employeurs RESO qui pourra mettre à disposition du personnel qualifié en fonction de vos besoins. ( www.resoemploi.fr)

Marie Morcel 

Comments are closed.